Les mauvaises traductions de jeux vidéo

J’aimerais parler d’un sujet qui me tient à cœur aujourd’hui, la localisation de jeux vidéo dans les années 80 et 90. Il faut savoir que les jeux vidéo ne sont pas beaucoup plus vieux que les débuts de la traduction dans ce domaine. Lorsque les japonais développèrent leurs premiers jeux vidéo, ils ne prirent pas la peine de trouver un traducteur adéquat afin de pouvoir exporter leurs produits à l’étranger. Le plus souvent, c’est un membre de la famille, un ami, voire une connaissance qui avait quelques notions d’anglais qui était chargé de traduire le jeu vers la langue, ce qui donnait des résultats assez surprenants. À travers cet article, je vais vous faire découvrir quelques exemples bien connus de traductions en engrish, un anglais erroné résultant de la traduction approximative du japonais.


Ghostbusters

Le jeu Ghostbusters sorti sur NES en 1984 n’est pas connu pour sa qualité. Il est considéré selon les internautes comme étant le plus mauvais jeu de la franchise Ghostbusters. Cependant, le jeu est resté dans les annales grâce à la traduction du message affiché lorsque l’on gagne. « Conglaturation !! » peut-on alors lire. On pourrait croire que c’est la traduction qui a rendu ce texte aussi mauvais, mais en réalité, l’écran de fin en japonais est encore pire. C’est exactement le même texte avec une faute en plus.


Pro Wrestling

Pro Wrestling est un jeu de catch développé par Nintendo, sorti sur NES en 1986. Lorsque le joueur parvient à terminer le jeu dans son intégralité, il peut lire « A winner is you » sur l’écran de fin du jeu, soit « un gagnant est toi », de quoi se sentir fier. La phrase est souvent reprise sur internet pour féliciter quelqu’un sur un ton ironique.


Zero Wing

Toutes vos base sont nous appartiennent.

L’un des exemples les plus célèbres de mauvaise traduction dans les jeux vidéo nous vient de Zero Wing, un shoot’em up sorti sur Megadrive en 1992. Lors de la cinématique d’introduction, un personnage dénommé Cats va prévenir le joueur que « All your base are belong to us », ce qui peut se traduire par « Toutes vos base sont nous appartiennent ». Cette phrase a été maintes fois reprise par de nombreux internautes dans le but de se moquer de cette traduction.


Fighting Baseball

Très crédible.

La localisation de jeux vidéo ne se limite pas à de la traduction. Il faut également adapter la culture du public ciblé. En 1995, un japonais travaillant sur le jeu Fighting Baseball pour la SNES a été chargé d’inventer des noms typiquement américains. Bien évidemment, le pauvre homme n’avait aucune idée des noms couramment utilisés aux États-Unis. C’est ainsi que l’on retrouve des perles comme « Todd Bonzalez », « Mike Truk » ou encore « Bobson Dugnutt ». Des t-shirts ont même été réalisés à l’effigie de ce dernier.


Il existe bien d’autres exemples de mauvaise traduction dans les jeux vidéo, mais il serait bien trop long de tous les énumérer. Fort heureusement, le domaine de la localisation s’est développé avec l’intérêt croissant pour les jeux vidéo et on ne trouve presque aucune abomination linguistique dans les jeux les plus récents. Notre voyage n’est pourtant pas fini pour autant. Nous verrons d’autres exemples de mauvaise traduction dans les vieux jeux vidéo dans un prochain article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *